• Merci Pierre...

    Merci Pierre...

    Merci Pierre...   Un petit extrait de Pierre-Joseph PROUDHON bien sympathique qui ne date pas d'aujourd'hui!

     Merci Pierre...

    « Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni le titre, ni la science, ni la vertu...

    Merci Pierre... 

    Être gouverné, c’est être, à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé.

    Merci Pierre... 

    C’est, sous prétexte d’utilité publique, et au nom de l’intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ;

    Merci Pierre...

    puis, à la moindre résistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale ! »

     

    Idée générale de la Révolution au 19e siècle, Pierre-Joseph PROUDHON, éd. Garnier frères, 1851, chap. Épilogue, p. 341

     Merci Pierre...

     

     

    « Petite démonstration d’impuissance acquisePercy Sledge et les autres... »
  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Avril 2015 à 06:46
    oh! très joli article j'adore cette revendication,
    totale servitude, bien enrobée...hi! "les cochons"
    cela fait bien des années qu'il n'ont plus mon bulletin...hi!

    bises à vous
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter